L'ARGENTERIE DES ENCHERES DES PRIX

Publié le par artvalorem.over-blog.fr

L'argenterie depuis quelques mois fait l'objet d'un regain d'intérêt.

La valeur des objets en argent étant lié en partie a leurs poids c'est tout naturellement que cette spécialité a beneficié de la hausse de la matière première. Ainsi de nouveaux amateurs se tournent vers l'argenterie comme une valeur refuge. Mais pas seulement, ces pièces d'argenterie sont le reflet d'un savoir faire et du goût d'une époque.

Voici quelques exemples de résultats de notre vente d'argenterie du 11 février 2011.  

 

Commençons par ce drageoire couvert (lot 19), dont la coupe à anse en col de cygne, est soutenue par trois dauphins et présente un décor ajouré d'un zéphir sur un char tiré par des papillons. Le poinçon au vieillard permet de le dater entre 1819-1838 et  son poids est de 756 grs.

 

Estimé 600 / 800, il a été adjugé 1 550 euros hors frais.

 

IMG_0672.JPG

 

IMG_0432.JPG

 

 

Cette importante ménagère de Pierre QUEILLE (lot 71) comprend 184 pièces, d'un poids total de 7,3 Kg, poinçon à la Minerve. Ces couverts sont au modèle aux filets et agrafes de feuilles d'acanthe et tous sont chiffrées SB. Les manches des couteaux et fourchettes à huître sont en ivoire.  C'est un modèle trés élégant, en parfait état et complet.

 

Rangée dans son argentier en chêne, un meuble ouvrant par six tiroirs et une vitrine, on compte 18 cuillères, 18 couteaux, 12 fourchettes de table, 11 fourchettes à huitre, 12 couverts à poisson et leur couvert de service, 12 couverts à entremet, 18 couteaux à fromage, 12 cuillères à dessert, 18 couteaux à fruit, 12 pelles à glace et leur couvert de service, 4 pièces à petits fours, et 9 pièces de services.

 

Estimée entre 5 000 / 5 500 euros, la ménagère a été adjugée 4 900 euros

 

Menagere-de-184-pieces-par-Queille-copie-2.JPG

 

IMG_0658.JPG

 

 

Ce service à thé (lot 48) comprend une théière, un sucrier et six tasses intérieur vermeil avec sous-tasses. Le tout est en argent, poinçonné Minerve, et pèse près de 3 Kg. Typique d'un travail Napoléon III, il a été réalisé par Tallois Mayence.

 

Estimé entre 1 000 et 1 200 euros, il a été adjugé 2 200 euros.

 

48.JPG

 

 

La paire de candélabres par l'orfèvre Odiot (lot 36) en argent poinçon Minerve, est à décor de cannelures, fleurs et peignées.Travail de la fin du XIXème siècle, ils sont datés à la base "20 janvier 1864 - 20 janvier 1889" et illustrent le goût pour les motifs rocailles.

Poids : 4465 grs. ,

Estimée 2 000 / 3 000 euros, cette paire a été adjugée 3 000 euros

 36-copie-1.JPG

 

Lot 50

Paire de candélabres par Puiforcat au poinçon Minerve, a décor de cannelures, filets rubanés et profils de personnages. 

Travail de la seconde moitié du XIXème siècle, l'orfèvre tire son inspiration dans le repertoire décoratif de la Renaissance.

 

Poids : 4824 grs.

Estimé entre 3 000 / 3 500, la paire a été adjugée 4 200 euros

 

50-copie-2.JPG 

 

Publié dans Résultats des ventes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article